Mon blog, c’est toute ma vie… Et vous ?

0 Commentaire Lire Animer son blog, Créer son blog, On The road, Vivre avec son blog

J’ai reçu pour mes 14 ans ma toute première machine à écrire.

Elle était énorme, grise et métallique, et devait peser au moins trois fois mon poids de l’époque, tant il m’était impossible de la déplacer ne serait-ce que de quelques centimètres.

Mais peu importait, car j’étais le jeune homme le plus heureux du monde : j’allais ENFIN pouvoir me consacrer, comme un vrai écrivain de la télévision, à ma plus grande passion, l’écriture.

En fait, je crois que j’ai commencé à écrire quasiment au même moment où j’ai appris à lire… Je devais avoir quatre ou cinq ans, et déjà, j’inventais des histoires pour amuser mes petits camarades de la maternelle.

Étant le plus petit de toute l’école, j’avais vite compris qu’il me fallait, pour être accepté, voire même peut-être aimé, avoir un truc spécial, quelque-chose dont tous les autres seraient incapables. Et ce truc spécial, en ce qui me concernait, c’était ma capacité à inventer les histoires les plus abracadabrantes, et de donner du plaisir aux autres grâce à ça.

J’ai donc passé mon enfance, le nez penché sur une feuille de papier, mordillant le bout de mon stylo, à imaginer la vie de personnages qui n’existaient que dans ma tête.

Mais ma machine à écrire à été en soi un vrai tournant, puisqu’elle m’a fait prendre conscience de ma vocation : de ce jour de mes quatorze ans, j’ai su que je voulais, d’une manière ou d’une autre vivre de ma plume.

Trente ans après, en me remémorant ces souvenirs si déterminants pour mes choix de vie futurs, je ne peux m’empêcher de sourire en réalisant la manière dont la vie peut être ironique dans sa manière de te faire réaliser tes rêves d’enfant.

Aujourd’hui, j’ai la chance de réellement vivre de ma plume. Mais pourtant, je n’ai pas écrit de roman, d’essai, ou de recueil de poésie…

Je n’aurai jamais le prix Goncourt, même pas le prix de la bibliothèque de mon quartier, et je continuerai à fantasmer, chaque année, sur la remise du prix Nobel de littérature.

Mais pourtant, sans même le savoir, vous avez certainement lu, ou entendu, quelque-chose que j’ai écrit… 😉

Un slogan sur une affiche, une page de vente sur un site internet, le discours d’un homme politique, ou encore celui de votre PDG lors de votre convention annuelle.

Ou encore la proposition commerciale qui vous aura décidée à choisir tel ou tel prestataire. 

J’aime écrire, et j’aime d’autant plus écrire pour convaincre, pour vendre. Et plus l’enjeu est important, plus je prends de plaisir à développer des textes et des argumentaires originaux. 

Et pourtant… Tout a commencé avec un simple blog ! 

On me demande souvent comment j’ai réussi à vivre de ma plume, comment je suis parvenu à développer une activité rentable et rémunératrice autour de l’écriture. 

Et si je vous disais que c’est avec un simple blog que tout a commencé ? Loin de moi l’idée de vous ressortir la soupe des marchands de rêve sur le web, tous ces gens sans scrupules qui vous vendent une formation pour créer une formation sensée  vous rapporter des milliers d’euros par mois.

Ce n’est pas une vie autour de la piscine, dont je vais vous parler : l’histoire que je veux vous raconter, c’est celle d’une personne qui, certes, avait un véritable talent pour écrire, mais qui n’avait aucune légitimité pour exercer cette activité… Et encore moins pour créer une entreprise ! 

Mais au démarrage, il y a 6 ans maintenant, j’avais un blog. Bien sûr, ce n’était pas le plus beau des blogs ! À l’époque, je n’avais ni l’argent, ni les connaissances, pour avoir un blog ultra design. 

C’était un blog tout simple, que j’avais créé sur la plateforme WordPress.com. Je crois que j’avais simplement payé pour avoir accès aux thèmes Premium… 😀 

Mais sur ce blog, très vite, j’ai développé une ligne éditoriale et un ton qui n’appartenaient qu’à moi. C’était, pour la petite histoire, un blog littéraire, dans lequel j’écrivais des billets autour de mes lectures. 

Or, j’avais très vite compris que je ne pouvais me permettre de simplement rédiger des posts sous la forme de critiques littéraires. Pourquoi ? Parce que, d’une part, je n’étais pas critique littéraire, et que, d’autre part, personne n’attendait d’un blogueur une quelconque forme d’objectivité vis-à-vis du livre critiqué.

Ce qu’attendait mon lecteur, c’était quelque-chose de très particulier… Quelque-chose que ce même lecteur détesterait s’il avait à lire le même contenu dans un journal, par exemple. 

Ce que voulait mon lecteur, c’était : 

  • Lire mon avis à moi, dans toute sa subjectivité
  • Et surtout, de manière périphérique, percevoir de quelle manière cette lecture s’était inscrite dans ma propre histoire. 

Bref, il allait falloir que je développe du storytelling autour de ces livres, aimés ou détestés, car c’est ce storytelling qui allait faire le succès de ce blog, bien avant les livres eux-mêmes, pourtant au coeur de la ligne éditoriale. 

Et je ne me suis pas arrêté là…

Croyez-moi ou non, ce blog a été un succès… Un succès tellement important qu’une idée a rapidement germée dans ma tête… Et si je faisais du blogging mon métier ? Si je créais un blog qui allait me permettre de développer une véritable activité professionnelle ? 

C’est ainsi que sont nés mes blogs suivants : tout d’abord, Ecritoriales.com, puis Storytelling.fr, deux blogs qui, depuis quatre ans, ont tout simplement transformée ma vie professionnelle. 

Est-ce que je vis de mes blogs ? 

Si mon tout premier blog n’existe à ce jour plus, j’ai gardé, des années après, une légitimité en tant que blogueur littéraire qui fait partie intégrante de mon histoire professionnelle. 

Pour storytelling.fr, qui est la continuité d’Ecritoriales.com, il est le socle sur lequel j’ai créé mon Agence de Communication à Grenoble, Adopte Ta Com. Cette agence fait aujourd’hui vivre 6 personnes, et nous travaillons tant en France qu’à l’international. 

Sur ces blogs, j’ai développé des formations online, j’ai vendu des produits comme des Ebooks, et, surtout, j’ai créé autour d’eux un véritable business périphérique. 

Oui, aujourd’hui, je vis de ma plume et de mes blogs. Et j’en retire une très grande fierté.

Pourquoi In Wonderland ? 

In Wonderland, c’est le blog problématique depuis 3 ans… C’est le blog que j’ai fait, défait, refait, sans jamais parvenir à en être satisfait, à lui trouver une véritable ligne éditoriale. 

J’en ai fait un blog littéraire, un blog culinaire, un blog inspirationnel, bref, j’en ai fait tous les types de blogs possibles et imaginables, jusqu’à me dire… Qu’il était peut-être temps de créer un blog pour expliquer comment développer un blog qui fonctionne vraiment !

Bref, un blog pour raconter mon histoire entrepreneuriale, une histoire, certes, qui est loin d’être finie, et dont je n’imagine certainement pas à l’heure où j’écris ces lignes ce qu’elle sera ne serait-ce que dans six mois, mais dont je connais une constante : l’écriture sera toujours au centre de ma vie professionnelle et entrepreneuriale. 

C’est donc un blog très différent qu’In Wonderland, à 1000 lieues d’un blog d’agence. C’est un blog dans lequel je vais vous expliquer pas à pas comment créer votre propre vie professionnelle autour de votre passion, comme je l’ai fait autour des miennes : ÉCRIRE ET BLOGUER

Vous pensez qu’il est impossible de créer une activité à partir d’un blog ? En 6 ans, je l’ai fait deux fois : une fois dans le secteur de la culture, et l’autre dans celui de la communication. 

Vous voulez savoir comment ? Abonnez-vous à ce tout nouveau blog ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.