Faut-il à tout prix faire de belles vidéos pour être crédible sur les réseaux sociaux ?

0 Commentaire Lire Digital, Réseaux sociaux, Tools

Haaaaa, la vidéo… Le truc que tout le monde adorerait faire mais où personne, voire très peu de casse-cous, n’ose se lancer.

Il faut dire que la vidéo, au début, ça fait un peu flipper : s’est s’exposer soi, avec toutes ses imperfections. Les tics de langage, les yeux fatigués, la confrontation à sa propre image, et j’en passe, autant de petites choses qui font qu’on ose pas passer le pas, et qu’on reste béatement admiratif devant ceux qui se lancent.

Mais ce n’est pas de savoir-être dont je voulais parler aujourd’hui : cela fera l’objet d’un autre article, ou pourquoi pas d’une vidéo. 😅

Non, ce dont je voulais parler, c’est d’un frein qui revient très souvent chez les entrepreneurs, ou même les blogueurs, qui veulent se lancer dans la vidéo : « mais je ne suis pas videaste ! Comment je vais pouvoir être crédible avec des vidéos de mauvaise qualité ? »

Il faut dire que sur les réseaux sociaux, les contenus vidéos ultra chiadés pullulent… Et que forcément, quand on est par exemple sur LinkedIn, on se dit qu’on ne va jamais arriver à rivaliser avec ces belles vidéos qui manquent, certes, d’émotion, mais qui claquent, quand même.

Aujourd’hui, je vais vous montrer que non seulement on a pas besoin de beaucoup de matériel pour faire une jolie vidéo, et que paradoxalement, plus une vidéo aura l’air spontanée, et donc sera imparfaite, et plus elle suscitera d’engagement.

Un bon smartphone suffit pour faire une belle vidéo !

Quand j’ai commencé à vouloir faire des vidéos, j’ai fait l’erreur que font tous les débutants : je me suis équipé… Caméra, trépied pro, formation à Adobe Première, etc…

Au final, des mois après, tout ce joli matériel prend la poussière dans un placard du bureau de l’agence… 😭

Pourquoi ? Simplement parce que techniquement, quand j’ai envie de faire une vidéo, je n’ai pas beaucoup de temps à y consacrer. Il faut que je puisse la tourner d’un instant à l’autre, et que super vite, je puisse la poster sur les réseaux sociaux ou sur mon blog.

Aujourd’hui, le matériel que j’utilise le plus, c’est tout simplement mon smartphone… Je filme ma vidéo directement dans l’appli YouTube, ce qui me permet d’ajouter super facilement mon intro, par exemple, et en quelques minutes, j’ai le lien de ma vidéo à partager.

Je peux aussi facilement la télécharger, puis la partager sur les réseaux qui privilégient les vidéos natives, comme Facebook ou LinkedIn.

Bref, pour vous lancer, un bon smartphone suffit ! Perso, j’ai investi dans un Galaxy S9, mais même un téléphone moyenne gamme fera l’affaire. Soyez simplement attentif à la qualité de la vidéo dans les specs de la bête.

Et pour ceux qui veulent aller un peu plus loin, j’utilise pour monter mes vidéos l’appli Magisto, disponible sur Google Play. Oui, elle me coûte 20€ par mois, mais c’est franchement le meilleur outil que j’ai trouvé pour tout faire avec mon smartphone. 😎

Et pourquoi vouloir faire à tout prix des belles vidéos ?

Ce que je trouve dingue, en fait, c’est l’énergie qu’on peut déployer pour faire de super vidéos, sauf que dans les faits, ça coûte de l’argent et, surtout, beaucoup de temps, alors que TOUS les réseaux sociaux plébiscitent le contenu vidéo spontané.

En gros, vous prenez votre smartphone vous réfléchissez deux minutes à ce que vous allez raconter, et go ! En quelques minutes, votre vidéo est en ligne… Imparfaite, certes, mais tellement plus spontanée !

Ce que je trouve en plus génial, c’est qu’en fonction des réseaux, il va vous falloir adapter la forme de votre message :

  • 60 secondes pour Instagram
  • 8 minutes pour LinkedIn
  • Et jusqu’à 120 minutes pour Facebook !!!

Non seulement cela résoud le problème de l’hébergement de vos vidéo, mais en plus, elles seront conçues au plus près de vos communautés.

De même, la vidéo en live est aussi un excellent moyen de toucher son audience, notamment sur Instagram et Facebook. Attention néanmoins à veiller à avoir une bonne connexion Wi-Fi ou 4G pour éviter les très mauvaises surprises.

Mais l’avantage du live, c’est que vous allez pouvoir en temps réel dialoguer avec vos communautés. 🤩

Bref, et n’en déplaise à ceux qui ne conçoivent une vidéo qu’en qualité professionnelle, plus une vidéo sera spontanée et imparfaite, plus elle sera rapide à réaliser et plus elle trouvera l’engagement de votre communauté.

Quand, par exemple, j’ai posté il y a quelques mois mes premières vidéos sur LinkedIn, je les trouvais personnellement pourries. Mais le feedback que j’ai eu à été que l’impression de m’avoir en face, et de discuter comme au bistrot du coin, était un vrai plus et un élément différenciant. Essayez donc, sauf si c’est votre métier, de trouver le meilleur rapport entre résultat et temps dans la conception de vos vidéos.

Faire de la vidéo, ce n’est donc pas compliqué : il suffit d’OSER se lancer et de privilégier des outils simples pour leur conception, à mon sens vitre smartphone qui est désormais, selon moi, un outil qui remplace pour quasiment 99% de vos tâches digitales votre ordinateur.

Car vous serez jugés non sur la qualité de vos vidéos, mais sur le sens de l’histoire que vous y raconterez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.